jeudi 1 juillet 2010

Carrière: où en est-on?

Après deux réunions publiques, l'une organisée par la collectif "La carrière, 15 ans de galère" le 22 juin dernier, et l'autre par le commissaire enquêteur le 29 juin dernier, qui ont toute deux réunient près de 200 personnes à chaque fois, où en est-on?
Pour commencer, nous avons pu constater que la mobilisation populaire était très forte, et que les habitants de Sampans étaient, à juste titre, très inquiets quand au devenir de leur cadre de vie. N'en déplaise à certains esprits grincheux!
Le 22 juin, la situation a été clairement et plutôt objectivement présentée aux habitants du village qui avaient fait le déplacement. Histoire que tout le monde puisse se faire une opinion et ainsi pouvoir émettre un avis quant à se projet. Tout le monde n'a pas forcément le temps ni l'envie de lire une étude de pludieurs centaines de pages. Cela a permis au sampenois de se rencontrer et de se parler. Ce qui est en soi très bien.
Puis le 29 juin, la confrontation avec le futur exploitant. Beaucoup de tention était palpable dans la salle des fêtes presque pleine. Quelques élus étaient présents dont M. le maire de Sampans, G. Coutrot, et M. Partrick Viverge, conseiller général du canton. Après une rapide présentation du projet par le cabinet d'étude, nous sommes passé aux questions! Et elles furent nombreuses. Les échanges ont été parfois viriles, mais correctes dans l'ensemble. Les sujets principaux abordés ont été:
  • La circulation des camions
  • Le bruit, la poussière, les vibrations
  • L'intérêt économique
  • La dépréciation des biens immobiliers alentours
  • La perte de clientèle des différents commerçants et artisans de Sampans
  • La protection de l'environnement
  • La perte du cadre de vie
  • La sécurité routière
Fait marquant de cette soirée, le maire de Sampans a annoncé qu'il proposerait à son conseil municipal du 1er juillet de prendre une délibération défavorable au sujet du projet d'ouverture de la carrière. La salle a vivement réagit en applaudissant cette heureuse initiative.

Pour autant, le combat continu car ce n'est pas fini. On peut encore aller consigner son avis (défavorable) sur le cahier prévu à cet effet et mis à disposition  la mairie, et ce jusqu'à samedi 3 juillet 12h. Présence du commissaire enquêteur ce même samedi de 9h à 12h. ALLEZ-Y!! Pour éviter d'attendre, vous avez la possibilité de préparer un courrier à l'attention de M. le commissaire enquêteur à l'avance, et de le lui remettre tout simplement.
Le conseil municipal a bien voté contre le projet d'ouverture de la carrière, à l'unanimité, malgré un échange musclé entre plusieurs conseillers concernant le "fond", c'est-à-dire les arguments utilisés par le collectif pour informer les habitants, jugés par un conseiller en particulier de trop "catastrophistes", annonçant l'apocalypse! Inutiles d'après lui. Débat d'autant plus inutile que tout le monde était finalement d'accord sur la fond.

Aucun commentaire: